VAE

Validation des Acquis de l'Expérience : faire reconnaître son expérience professionnelle

ITECH a mis en place une procédure VAE pour l’obtention du diplôme Ingénieur de l’ITECH, du Responsable Technique Coloriste et Formulateur de Produits Colorés et des Mastères Spécialisés.

La loi de modernisation sociale transforme la validation des acquis professionnels en validation des acquis de l’expérience qui permet d’obtenir tout ou partie d’un diplôme ou titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification. Elle permet aussi d’accéder à un cursus de formation, sans justifier du niveau d’études ou des diplômes ou titres normalement requis.

Qu’est ce que la VAE ?

Ce dispositif permet l’obtention de tout ou partie d’une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d’une expérience professionnelle salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan…) et/ou bénévole (syndicale, associative) et/ou volontaire. Cette expérience, en lien avec la certification visée, est validée par un jury.

Qui peut entreprendre une démarche de VAE ?

Il faut pour prétendre à une VAE, avoir au moins un an d’expérience professionnelle ou personnelle dans les fonctions auxquelles mènent le diplôme visé.

La VAE s’applique à tout diplôme, titre à finalité professionnelle, délivrés par l’Etat ou organismes privés ou certificats de qualification des branches professionnelles, enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles.

Modalités, procédures

Pour accéder à une VAE, il faut bien définir son projet professionnel, rechercher le diplôme correspondant, lister les activités exercées et donc les acquis obtenus (un bilan de compétences peut être intéressant pour cette dernière phase) et ainsi bien définir le diplôme recherché.

La procédure passe par la constitution d’un dossier VAE afin de faire valider les acquis par un jury dépendant du diplôme visé. Ce jury (composé de professeurs et de représentants de la profession ) vérifie au cours d’un entretien si les acquis correspondent aux compétences souhaitées, aptitudes et connaissances exigées par le référentiel de certification du diplôme, du titre ou de la qualification visé. Le jury peut valider tout ou partie des acquis et dans le dernier cas propose un plan de formation ou d’actions complémentaires pour accéder au diplôme, titre ou qualification visé. Un délai de cinq ans est alors accordé pour procéder à une évaluation complémentaire.