Actualités

Estelle Liautaud diplômée 2018

e_liautaudsiteweb
e_liautaudsiteweb

Estelle Liautaud satisfait son goût du concret

A l’issue d’un parcours sans faute, la jeune ingénieure a immédiatement trouvé un emploi dans le domaine qui l’intéresse : l’industrie des peintures

Particulièrement motivée par les sciences en général et la chimie en particulier, Estelle Liautaud a identifié l’ITECH dès la classe de Terminale :  » comme je m’intéressais à la chimie de formulation et aux applications industrielles, l’école répondait parfaitement à mes attentes « . Les deux années passées au sein de l’IUT Chimie de Montpellier la confortent dans son projet de s’orienter vers la chimie de formulation. Et en 2015, grâce à ses bons résultats, elle intègre effectivement l’ITECH puis, dans un second temps, la section Formulation. L’enseignement théorique autant que pratique répond à ses aspirations : « j’ai tout particulièrement apprécié les stages dans l’industrie et le Projet de Recherche mené à l’école avec un petit groupe d’étudiants. J’ai pu m’initier à la formulation d’une peinture de manière très concrète et bien appréhender les mécanismes d’une démarche innovante ». Elle conserve aussi un bon souvenir de son stage de seconde année d’école effectué au sein du Laboratoire de la société ariégeoise Mapaero : « sous la tutelle d’une ingénieure ITECH, j’ai travaillé sur la formulation d’un revêtement anticorrosif, exempt de chromate, destiné à être appliqué sur la structure interne des avions. Ce stage m’a aussi permis d’appréhender des problématiques d’adhérence et de résistance chimique liées à des applications en environnement exigeant ». Elle a particulièrement aimé l’ambiance et les valeurs de ce fournisseur d’Airbus qui a été le premier à introduire en Europe les peintures à l’eau sur le marché aéronautique. Toujours attirée par l’industrie elle effectue son stage de fin d’études, en 3° année d’école, au sein du groupe Blanchon spécialisé dans la fabrication de vernis techniques pour l’industrie, le négoce de bois, les parqueteurs, les grandes surfaces de bricolage etc. La mission confiée par l’entreprise lui a plu « il s’agissait de mener un projet complet de nouveau vernis, depuis le stade du concept jusqu’à celui de la formulation « . Le groupe lyonnais a apprécié son travail puisqu’il lui a proposé de la recruter en CDI dès son diplôme en poche. Elle travaille donc depuis quelques semaines au sein du service R&D au développement de solutions innovantes pour la protection, l’entretien, la rénovation du bâtiment et de l’habitat : « un des points importants consiste à prendre en compte les aspects environnementaux des produits ». Elle devrait forcément bénéficier d’opportunités de carrière intéressantes au sein de ce groupe en rapide croissance qui exporte dans une soixantaine de pays.